Le biais de négativité, ah il est coriace celui là, comme biais cognitif!
👗 Tu sais, c’est quand tu mets une nouvelle tenue, que 10 personnes dans la journée te disent que tu es canon, qu’une seule te dit que ta robe est bien mais qu’elle te boudine juste un peu, et que ça te flingue ta journée !
On est TOUS comme ça.
🖥️ Cette dernière année en plus, ce biais a pu vivre sa meilleure vie dans nos cerveaux.

Les médias savent très bien que c’est le sensationnalisme et la peur qui font vendre, plus que les bonnes nouvelles.
On a donc été noyés sous la quantité d’infos négatives, donc déjà que c’est facile de se focaliser sur une mauvaise nouvelle au milieu de 10 bonnes, là on est en plus dans le ratio inverse.
A cela s’ajoutent prise de conscience sur prise de conscience, et quand tu as le malheur d’essayer de t’accrocher à qq chose de positif, on te renvoie tes privilèges et ton déni.
▶️ Le positif est devenu tabou. ◀️
Bon OK, ce biais aide nos cerveaux depuis des milliers d’années à prendre des décisions dans des situations dangereuses.
Mais c’est bon, stop.
On peut être conscient tout en gardant sa joie pour des petites (ou grandes) choses.
90% de ma négativité est « hors sol », elle est virtuelle.
Elle ne m’appartient pas, en fait!
J’ai mes petits et gros problèmes, comme tout le monde, mais cette chappe de plomb permanente est en grande partie due au « contexte », à « la situation ».
Je me suis rendu compte de ça en m’éloignant vraiment des réseaux sociaux, et même des comptes que j’aime bien.
🤯 Ce biais de nos cerveaux est un putain de boulet qd il est utilisé sciemment par les politiques et les médias.
🌟 Bref, coupe ton téléphone, regarde autour de toi, fais toi un bon petit plat, écris un mot doux à qq’un que tu aimes, observe un oiseau, prends une décision sur un coup de tête, lis, fais un cadeau, laisse la place au vide, ne comble pas, et je suis sûre que de très belles choses vont apparaître !
Et répète après moi: « J’ai le droit d’aller bien » !!!
Est-ce qu’on a peur que le fait d’être un peu plus positif nous empêche d’agir, nous anesthésie?
Que couper du négatif permanent nous rende moins empathique ?
Ça vaudrait le coup de s’y pencher non?
Qu’en pensez-vous ?

Certains liens ou codes promo de cet article peuvent être affiliés. Passer par ces liens soutient mon travail.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici : CODES PROMO ET MARQUES ETHIQUES

Découvrez aussi mon E-book: « Tordue mais alignée! »

N'hésitez pas à partager cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.