Serviettes hygiéniques lavables, ou comment faire 3000€ d’économies (oui, rien que ça)

Crédit photo: la ferme des peupliers

 

Bon, OK, avec une cup on bat tous les records, c’est vrai. Mais perso je n’ai jamais réussi à m’y faire, et je sais qu’il y a d’autres personnes dans mon cas.
Par contre, j’ai des serviettes hygiéniques lavables depuis 10 ans, et je les aime d’amour !

Notre merveilleuse histoire a donc commencé après la naissance de mon fils.
Jusqu’alors, j’utilisais des serviettes jetables, jamais de tampons, je déteste ça.
Les serviettes hygiéniques me collaient des irritations, je vous passe les détails (#glamour), et j’avais changé de marques plusieurs fois, sans succès.

J’ai tout d’abord été freinée par 2 choses:

– déjà, le prix. De mémoire, je crois que j’avais payé les miennes 7€ pièce, et en regardant un peu sur le net pour rafraîchir mes connaissances à ce sujet en écrivant cet article, je n’en ai trouvé aucune à moins de 9€. Sachant qu’il en faut quand-même une dizaine, ça fait un investissement.
– la peur que ça ne soit pas efficace, que ça fuie, que ça transperce, etc…

Je me souviens que la période n’était pas du tout au top au niveau financier, et que ça avait représenté un gros effort financier pour moi.

Si je puis me permettre, au bout de plusieurs années d’utilisation, voici quelques petits conseils:

Prendre des serviettes avec des inserts: mes serviettes sont en « plusieurs morceaux » et je trouve ça top. Il y a la serviette elle-même qu’on peut mettre seule et qui fait office de protège slip, et 2 inserts par serviette qu’on met en fonction du flux.

– Le nombre doit être adapté aux besoins, évidemment. Pour ma part j’en ai 10 et ça me convient très bien.

– Je ne m’embête pas avec des questions de stockage car je les lave avec le linge au jour le jour. Je ne fais pas de machine à laver tous les jours, aussi ça me demande un peu d’organisation: j’en fais moins la semaine d’avant, pour pouvoir en faire tous les jours où tous les 2 jours la semaine en question.
Certaines les stockent quelques jours avec des huiles essentielles, particulièrement celle d’arbre à thé.

– Autre conseil: ne vous laissez pas rebuter par le prix.

Oui, je sais, ça fait mal de lâcher 100€ d’un seul coup.

Mais essayons de regarder un peu plus largement:
Si on compte une moyenne de 6€ de protections par mois (tout compris, serviettes, tampons, protèges slips), une année coûte déjà 72€.
En moins d’1 an 1/2, votre achat sera rentabilisé.

Pour ma part, je m’étais amusée à faire un petit calcul:
70€ d’investissement à l’âge de 25 ans.
Si je ne les avais pas achetées, en comptant à la louche un âge fictif de ménopause puis une diminution du prix jusqu’à ma mort (moyenne espérance de vie) pour l’achat d’une boîte de proteges slips par mois, j’aurais dépensé plus de 3000€…
(J’ai compté 6€/mois jusqu’à 50 ans, puis 3€/mois jusqu’à 85 ans)

Grosso modo: 3000€ d’économie!
Bon, même si t’as 40 ans quand tu lis cet article, c’est rentable : rentabilisées en 1 an ½ on a dit !
Mais qu’est-ce que tu vas bien pouvoir faire de tout cet argent ??? C’est trop, n’en jetez plus !

Autrement, je n’ai que du positif à transmettre par rapport aux serviettes hygiéniques lavables.
Elles sont confortables, je n’ai plus jamais eu d’irritations depuis.
Elles sont efficaces, jamais eu de problème de fuite particulier.
Elles sont écologiques, pensez à ces tonnes de déchets!
Elles sont pratiques, oubliez les langes de vos grands-mères, ça n’a rien à voir!

Franchement, en un mot comme en 100: foncez, n’hésitez pas!


Certains liens de cet article peuvent être affiliés. Cela soutient mon travail de blogueuse.
Pour en savoir plus, rendez-vous ici : AFFILIATIONS

N'hésitez pas à partager cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.