La surconsommation d’huiles végétales

« Quelques gouttes suffisent »
Cette phrase me fait mourir de rire, mais il faut que je vous explique pourquoi sinon, forcément, vous n’allez rien comprendre, puisqu’il s’agit d’une « private joke » familiale

En fait mon beau-père est un être humain très méticuleux, délicat, modéré… et ma mère… moins, on va dire.

Du coup il lui dit ça quand elle se sert généreusement de la sauce ou de la vinaigrette, ou un truc comme ça, et elle le fusille du regard à chaque fois.
Bref, on a tous des punchlines familiales comme ça et celle-ci m’est revenue alors que j’avais envie de vous parler de la surconsommation des huiles végétales ( #magieducerveau )
En fait, j’ai réalisé il y a quelques temps que je pouvais avoir la main vraiment trop lourde sur les quantités d’huile que j’utilisais pour le visage, le corps et les cheveux.
Je me suis rendu compte de ça lorsque la marque ODEN m’a proposé de m’envoyer une huile pour tester, et qu’en regardant sur leur site, il est indiqué que pour le visage, il faut déposer 3 gouttes dans le creux de sa main, chauffer, et masser le visage !  3 gouttes les gars !
Genre moi je mets facile le double ou le triple! Pas vous?
V’là les économies quand on applique cette méthode!
Depuis plusieurs semaines c’est ce que je fais et le bouchon pipette est top pour ça (les autres marques: faites ça chez vous!)
Résultat : j’ai l’impression que le contenu du flacon ne diminue quasiment pas et ma peau va très bien (hors abus d’apéros avec les copines mais ça va déjà mieux)!
Révélation
Pour vous en dire un peu plus sur Oden (c’est pas un post sponso mais j’adore la démarche): il s’agit d’une marque qui propose en majorité des huiles végétales, et elles sont fabriquées en partenariat avec des producteurs français, les plantes sont cultivées en France, c’est vraiment chouette.
Le prix est assez élevé c’est vrai, c’est un très beau produit, mais qui dure très longtemps.
(Un mois d’utilisation quand j’ai pris la photo, uniquement pour le visage)
Bref, quelques gouttes suffisent, si on m’avait dit qu’un jour j’allais raconter ça sur internet…

Je dis ça comme ça mais il faut absolument que tu lises mon e-book « Tordue et alignée ! », c’est pour ton bien!

Certains liens ou codes promo de cet article peuvent être affiliés. Passer par ces liens soutient mon travail.
Pour en savoir plus, rendez-vous ici :Codes promo et marques éthiques

N'hésitez pas à partager cet article!

Une réflexion sur “La surconsommation d’huiles végétales

  1. Mylène dit :

    Bonjour Marie,

    Alors si, j’en mets toujours plus qu’il ne faut.
    Mais du coup pour contrer cette manie, j’ai gardé toutes les bouteilles en plastiques avec un pousse-pousse.
    Pour mon shampoing par exemple (je n’ai pas encore trouvé chaussure à mon pied pour passer au shampoing solide…) j’avais une fâcheuse tendance à en mettre un bon paquet (et la bouteille avec le gros trou qui déverse une bonne grosse quantité ne m’aide pas non plus à être plus modérée).
    Devant cette constatation qui a été la même pour l’après-shampoing j’ai changé les contenants.
    Alors c’est vrai que c’est pas LA meilleure solution. J’en ai conscience.
    Malgré tout quand je ne suis pas passée à une solution naturelle ou simplement moins polluante je me dis que je diminue quand même mon impact environnemental.
    Avec cette technique, j’ai diminué quasiment de moitié ma consommation. Et pour monsieur on a trouvé LE shampoing solide qui va bien !

    Petit à petit on s’améliore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.