La stigmergie

On est parti pour un nouveau mot compte triple: avouez qu’il envoie du lourd celui-là !
Accrochez-vous à vos culottes menstruelles, c’est un peu compliqué en apparence, mais j’ai trouvé ça passionnant !

D’après Wikipédia :
« En biologie, la stigmergie est un mécanisme de coordination indirecte entre les agents. Le principe est que la trace laissée dans l’environnement par l’action initiale stimule une action suivante, par le même agent ou un agent différent. De cette façon, les actions successives ont tendance à se renforcer et ainsi conduisant à l’émergence spontanée d’activité cohérente, apparemment systématique. »

Vous avez le droit de relire 3 fois, mais astuce: les mots clés sont « coordination indirecte », « émergence spontanée d’activité cohérente ». De rien.

Ce concept est né en étudiant les fourmis, mais il est en train de s’adapter aux organisations humaines (travail ou autre)

L’idée, c’est qu’une organisation n’a pas besoin d’un système hiérarchique et pyramidal pour fonctionner de manière cohérente.
Peut être même pas, selon ce concept, d’une organisation pré-définie au départ.

Pour moi ça change tout d’avoir ce concept dans ma boîte à outil de survie mentale.
Les milieux militants fonctionnent à fond sur le regroupement.
Il faut adhérer, participer à ci, à ça.
Faire comme l’organisation nous dit de faire.
Seulement problème, parfois j’ai l’impression d’attendre LA grande révolution, LE problème de trop qui fera que d’un seul coup ça y est, TOUT LE MONDE comprendra et s’unira comme un seule homme pour aller bouter l’ennemi commun
Et puis ça n’arrive pas^^

L’image contient peut-être : texte qui dit ’" STIGMERGIE " @lasaladeatout’

Et pourtant.
Quand on regarde, on fait un peu comme les p’tites fourmis.
Par exemple : quelques humaines ont lancé le mythique « #metoo« , sans aucune arrière pensée d’organisation, etc…
Elles ont laissé une trace.
Et puis d’autres humaines ont continué. La parole se libère sur plein de sujets.

Y a pas l’unique syndicat officiel du féminisme qui a dit: « OK, on lance #metoo, ensuite on lance ci, puis ça. »
Non, tout ça a eu lieu spontanément.
Le « spontanément » est ce qu’il y a de plus important dans ce concept.
C’est pour ça qu’il ne faut pas se brider.
Parce que même hors de toute organisation, une de nos actions peut laisser une trace pour nos congénères qui pourraient avoir envie de la suivre.
Et ça, c’est super motivant.
Ça veut dire qu’on ne sent plus jamais seul.
Qu’on a l’impression de faire partie d’une fourmilière.
Ça veut dire qu’on arrête d’attendre :
– soit que la situation s’améliore toute seule
– soit qu’on nous dise quoi faire.
Ça veut dire qu’on a une espèce de foi dans le processus même si on comprend pas très bien comment ça marche.
Bref, ce concept est un outil parmi d’autres: l’organisation politique, la consommation, la désobéissance civile, les actions violentes, non violentes. Ils peuvent même se combiner entre eux d’ailleurs.
Mais moi je l’aime bien, celui-là !
Qu’est-ce que vous en pensez?

Certains liens ou codes promo de cet article peuvent être affiliés. Passer par ces liens soutient mon travail.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici : CODES PROMO ET MARQUES ÉTHIQUES

Découvrez aussi mon E-book: « Tordue mais alignée! »

N'hésitez pas à partager cet article!

Une réflexion sur “La stigmergie

  1. Barbara dit :

    Bonjour, ma définition serait « stimulation des énergies »
    J’ai créé dans mon village une association ecocitoyenne qui propose des activités eco citoyennes autour du partage, de la culture et de l’ecologie.
    Les adhérents sont aussi des acteurs car ils proposent des actions et échangent des savoirs autour de ces thèmes. On fait des ateliers- des sorties- des collectes de déchets, des petites manifestations culturelles au niveau local … je trouve que ça se rapproche de la stignergie ?!
    J’aime bien la formule du blog car les articles sont soignés, il y a une finesse d’esprit dans la formulation que j’apprecie. Plus de qualité et d’humour, moins de matraquage que dans les post qui se veulent journaliers et parfois sans intérêt (exception avec Ecolome qui nous fait partager des expériences hors de son foyer et connaître des nouveaux artisans en tout genre)

Répondre à Barbara Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.