Ceux qui s’écoutent parler

L’autre fois j’ai participé à une émission de radio avec un rédac chef de magazine psycho et un sociologue.

Il était question de notre relations aux objets.
Et ça blablatait, et ça utilisait des mots compliqués, supports identificatoires, auto approvisionnement symbolique gnagnagna.

Comme vous le savez, nous avec H Sortez de vos conapts on a appelé ça des Horcruxes dans notre livre « L’abus de consommation responsable rend heureux »
Ces morceaux d’âme que Voldemort dissimule dans des objets, dans la saga Harry Potter.
Herveline est psy, c’est pas pour ça qu’elle se sent obligée d’utiliser des mots compte triple pour exprimer une idée.

L’image contient peut-être : texte qui dit ’BLA BLA BLA’

Des fois on se demande s’il n’y a pas de l’auto-satisfaction à utiliser des mots compliqués.

Le problème, c’est que ça cloisonne, et que le but n’est pas d’avoir l’air intelligent et que les autres se sentent cons, le but c’est de faire passer des idées, de les PARTAGER.
Je pense qu’ils font pas exprès.
Mais quand t’es un spécialiste, un EXPERT (hum), le but c’est bien de vulgariser pour que les gens comprennent non?

Je trouve ça tellement dommage…
Je suis sûre qu’il y a plein de concepts que plein de gens peuvent comprendre, sauf que selon comment c’est dit, ça peut carrément rebuter.
Ne parlons même pas de la manière de s’exprimer des politiques.


Certains liens ou codes promo de cet article peuvent être affiliés. Passer par ces liens soutient mon travail.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici : Codes promo et marques éthiques

N'hésitez pas à partager cet article!

Une réflexion sur “Ceux qui s’écoutent parler

  1. Mylène Legrand dit :

    Bonjour Marie,

    Effectivement la complexification (mot compte triple au scrabble) d’un discours le rend inaudible pour la plupart des gens. C’est ennuyeux, difficile à suivre, et franchement ça fait plus fuir qu’autre chose.

    Pourtant la plupart des individus adorent les sujets qui peuvent sembler complexe.

    Il suffit de regarder l’ascension énorme des chaines de vulgarisation sur la science par exemple.
    Pour exemple, il en existe des tas, mais e-penser, dirty biology, ou encore les documentaires cosmos font de plus en plus d’audience, pourtant les sujets sont parfois très compliqués.

    Quand les experts rendent le sujet compliqué sans faire l’effort de le rendre accessible à la plupart j’ai tendance à penser que c’est de la masturbation mentale… Ils se font plaisir sans penser au public.

    Simplifier c’est toucher pourtant plus de monde…
    (exemple pour les mathématiques la kan academy propose des cours de math de 5 minutes sur un sujet compliqué, il explique comme si tu avais 5 ans)
    Je ne sais pas si tu te souviens aussi de l’émission présenter par Victor (j’ai oublié son nom) Le dessous des cartes. Ce truc! C’était génial, on t’explique clairement comme si t’était un gamin quelque chose de très compliqué (oui la géo politique je trouve ça compliqué)

    Je profite aussi de l’occasion de ce commentaire pour parler de ton livre J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et son porte-monnaie.
    Le sujet est complexe en lui même puisqu’il traite de plusieurs aspects (économique, écologique et quelque part politique si l’on réfléchit bien). Pourtant en lisant votre livre on a pas du tout cette impression.
    Tout est fluide, facile à lire et enthousiasmant. Il y a une énergie rare.
    J’aime lire quelque sur un sujet que je sais très sérieux mais en me marrant. Et c’est exactement ce que vous faites dans le livre. Cela a certainement dû demander beaucoup de travail mais vous y êtes arrivées, même avec H qui aime les mots de plus de 3 syllabes 😉

    Non la vraie problématique des experts je trouve ça n’est pas leur intelligence, c’est leur égo (ou alors manque d’intelligence émotionnelle).

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.