Méritocratie

Il est dur, ce mot, hein…?
Il me met très mal à l’aise.
Et il est employé par des gens qui n’y ont jamais été confrontés.

Quand j’entends « méritocratie », j’entends:
« On va parquer tous les descendants des immigrés qu’on a fait venir pour travailler il y a des années dans des ghettos insalubres. On va les laisser se démerder avec des problèmes économiques, de discrimination à l’emploi, au logement, d’accès aux médias, davantage de problèmes de santé et des établissements scolaires délabrés avec des profs au bout du rouleau.
Si y en a un dans le lot qui s’en sort, il aura tous les honneurs, il sera bien méritant. »
On se croirait dans les Hunger Games.

L’image contient peut-être : texte

La méritocratie ne tient pas compte du point de départ.
La méritocratie est injuste.
On ne mérite pas d’avoir des droits par un travail plus acharné, plus de bravoure, un comportement encore plus exemplaire.
On mérite tous les mêmes droits de notre naissance à notre mort, juste parce qu’on est né.
Et on ne part pas tous avec les mêmes billes, non, c’est pas vrai.

Même si on est fier du chemin qu’on a parcouru, fier de nos choix, des décisions difficiles qu’on a prises, des épreuves qu’on a traversées.
Nous nous devons aussi de voir là où notre tâche a été facilitée.


Certains liens ou codes promo de cet article peuvent être affiliés. Passer par ces liens soutient mon travail.
Pour en savoir plus, rendez-vous ici :Codes promo et marques éthiques

N'hésitez pas à partager cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.